Les déchets, quelle histoire !

A l'époque paléolithique,
l'homme nomade et cueilleur, n'avait grand chose à jeter. Les débris d'os, de peau, les éclats de silex ou les écorces de fruits, tous d'origine naturelle abandonnés dan la nature, étaient assimilables par le milieu.

Au moyen-âge,
très peu de choses sont jetées. elles sont généralement assimilables par le milieu ou réutilisées. Néanmoins dans les villes, ce immondices étaient jetées par les fenêtres qui donnaient dan les rues. Des chiffonniers le récupéraient, des chiens voire des cochons les mangeaient.

En 1884,
le Préfet Poubelle rend obligatoire le dépôt des ordures dans des boîtes qui vont immortaliser son nom. C'est aux balayeurs municipaux que revînt la mission de collecter les déchets dans des tombereaux dont le passage était annoncé par le son d'une corne ou d'une clochette.

Aujourd'hui,
Chaque français produit en moyenne 360 kg de déchets par an. La fabrication de produits chimiques de synthèse entraîne l'apparition de composés complexes difficilement biodégradables. La nature et l'augmentation des déchets posent des problèmes. Une véritable gestion est nécessaire, entre collecte sélective, incinération, recyclage, enfouissement, réduction à la source...

Nos actions





Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]

Rss 2.0 | Wikini 0.5.0 | Accès Intranet | Réalisation Outils-Réseaux