Création et premières années :


Au début des années 80, le projet de créer l'APIEU est parti d'une double constatation.
Tout d'abord, il existe un "espace montpelliérain", une entité géographique, délimité à l'ouest par l'Hérault, entouré au nord par de petits massifs montagneux et des garrigues, au sud par les étangs de Mauguio et de Thau. Ainsi un réseau économique et un tissu social se structurent autour du centre urbain de Montpellier. Des migrations quotidiennes, entre ce centre et les villages péri-urbains et ruraux, conditionnent rythme et qualité de vie d'un grand nombre de ses habitants.
Ensuite, la conscience urbaine des habitants de la ville semble confuse, difficilement identifiable. Le milieu urbain est perçu de façon négative et même en rupture complète avec son environnement rural. Il semble que les citadins ne peuvent comprendre ni interroger leur ville et par conséquent, vivent mal un cadre de vie qu'ils ne tentent pas d'améliorer.
Il en découle que rendre compatible conscience urbaine et conscience rurale, aider à comprendre la réalité urbaine et la demande sociale des citadins, trouver des points de rencontre milieu naturel/milieu rural sont autant d'objectifs que doivent se fixer ceux qui décident ou orientent l'aménagement de cet espace montpelliérain.
Cette approche a donc conduit à proposer une action de développement de l'éducation à l'environnement autour d’un axe principal : Le développement des liaisons ville-environnement rural par le renforcement de structures d'initiation existantes en milieu rural dans le souci d'une coordination avec l'action spécifique menée en milieu urbain.
L’APIEU Montpellier-Mèze a été créé en automne 1984 à l’initiative du Ministère de l’Environnement et des deux municipalités de Montpellier et de Mèze, afin de mener des actions :
➢ De recherche et de réflexion sur la ville et les activités urbaines
➢ De sensibilisation et d’initiation à l’environnement urbain
Dès 1985 l’APIEU est reconnu comme membre associé de l’Union Nationale des CPIE (Centre permanent d’initiatives à l’environnement) et participe de ce fait aux travaux du groupe national sur l’éducation à l’environnement urbain.

Dès la création de l’APIEU lors de l’AG constitutive et du CA du 14 septembre 1984 qui l’a suivie, le champ géographique et le fonctionnement associatif sont affirmés dans les statuts :
« Le champ géographique de son action portera d’abord sur les agglomérations de Montpellier et Mèze, et agira en relation avec les autres structures d’initiation à l’environnement du département et de la région »
« Les représentants des administrations siègent à titre consultatif et n’ont aucun pouvoir de décision ».

Les caractéristiques de départ de l’APIEU en 1984-85 :

Sa structure :

Association Loi 1901, il s’appuie sur un large regroupement au sein de son conseil d’administration :
- De collectivités (mairies de Montpellier et Mèze, Conseil Général de l’Hérault, Conseil Régional LR),
- D’administrations (Environnement, Education, Jeunesse et sports, Agriculture, Culture, Equipement)
- D’associations d’environnement, de protection de la nature et d’animation culturelle (Foyers ruraux, Les Ecologistes de l’Euzière, ARDAM, CAPENE, CLAPE-LR, IARE…)
- et d’adhérents individuels.
Deux pôles d’implantation, le site de Grammont à Montpellier et la base nautique du Taurus à Mèze.

Sa vocation (Art. 2 des statuts) :

L’atelier permanent d’initiation à l’environnement urbain Montpellier-Mèze a pour but l’information, l’initiation, la formation et la valorisation des recherches et des connaissances ayant pour objet l’environnement urbain et les impacts des activités urbaines sur cet environnement et sa périphérie.
Les populations intéressées proviennent des milieux urbains, périphériques et ruraux alentours.
Le milieu urbain est analysé en tant que :
* système de vie et de paysage
* rythme de vie économique, social ou de loisirs
* qualité de vie et protection de l’environnement
La ville est abordée sous plusieurs angles :
* connaissance des acteurs (qui fait quoi, qui décide, qui parle)
* connaissance des réseaux et des activités
* connaissance des espaces

Pour atteindre ses buts, l’atelier aura plusieurs types d’actions, et en particulier la mise en place et l’usage de structures d’accueil existantes ou à créer, des campagnes d’information et de sensibilisation, des stages, des actions d’animation, des publications et documents audiovisuels.
Il sera aussi un lieu de travail et un centre de réflexion et d’approfondissement des connaissances, ainsi que de documentation.

Quelques activités :

Projet d’itinéraires urbains ; organisation de stages de formation à l’environnement (eau, déchets…) pour des responsables de collectivités, d’entreprises, d’associations ; étude des réseaux qui composent la ville, projet de circuit cyclotourisme ; réflexion sur les facteurs agissant sur la qualité de la vie.
Fin 1984 est recrutée la première permanente. Le fonctionnement repose sur les réunions du conseil d’administration où collectivités, administrations et associations sont très impliquées.
En 1986 est créé un Conseil d’orientation, référent scientifique, afin d’aider à définir les actions à mener.

Quelques dates repères :

1986, campagne l’Eau dans la ville

1988, équipe renforcée : une directrice à temps plein, un chargé d’études à mi-temps, un enseignant détaché à temps partiel, un objecteur de conscience. L’équipe et ses actions se structurent, l’AG présente des rapports qualitatifs et quantitatifs détaillés.

1989, participation à la première journée mondiale de l’Environnement

1990-93, campagne des Colporteuses de l’environnement (sensibilisation aux déchets, énergie, eau, forêt garrigues dans les écoles, financée par l’AFME)

1992, l’APIEU organise le premier carrefour national des praticiens de l’éducation à l’environnement urbain.

1992, les APIEU Montpellier-Mèze et Besançon fondent le réseau « Citéphile » avec la participation des Ministères de l’environnement, de la jeunesse et des sports et de la ville.

1993
, l’AG constate un déclin net de la participation des associations au CA de l’APIEU.

1994, l’APIEU fête ses 10 ans d’existence en présence de tous ses partenaires ; le Ministère de l’environnement estime que l’atelier devrait investir plus dans un travail de conscientisation et de mobilisation des habitants pour les rendre plus acteurs de leur ville.

1995-2000, l’APIEU conçoit et édite une gazette intitulée lieux-dits (trimestrielle)

2000, création du dispositif Club de ville sur les quartiers de la politique de la ville à Montpellier

2003, réalisation d’un numéro spécial du bulletin du Graine sur l’environnement urbain

2002-2003, accompagnement par le dispositif DLA de Sisife (formation interne, missions de l’APIEU)

2005, l'APIEU a coordonné des interventions sur la ville : poèmes minutes de la brigade d'intervention poétique, placardage de photos géantes de scènes de rues sur certains bâtiments administratifs de Montpellier.

2005, colloque organisé à l’occasion des 20 ans de l’APIEU ; l’APIEU coordonnateur régional des déplacements pédestres scolaires Carapattes.

2005, l’APIEU devient coordinateur régional du dispositif Car à Pattes initié par l’ADEME et la Région Languedoc-Roussillon

2006, développement d’un outil pédagogique sur les énergies appelé initialement « la maison des énergies » et finalisé en 2012 sous l’appellation « Ressort : les énergies en débat »

2008, Accompagnement et formation de la Régie des Maisons pour tous au développement durable financé par la ville de Montpellier

2009, Evaluation de l’utilisation des composteurs pour la communauté de commune du pays de Lunel

2009, Etude et relevé cartographique des délaissés sur les quartiers Port Marianne, Croix d’Argent et les Aubes

2010, Réalisation d’une opération foyers témoins sur un échantillon de famille de l’agglomération de Montpellier dans l’objectif de sensibiliser à la réduction des déchets.

2010, L’association APIEU Montpellier-Mèze devient APIEU territoire de Montpellier lors de l’AG du 18 mai 2010

2010/2011, Accompagnement des collèges pour la mise en place d’un agenda 21 scolaire dans le cadre de la démarche collège durable 34 mis en place par le Conseil Général de l’Hérault

Il n'y a pas de commentaire sur cette page. [Afficher commentaires/formulaire]

Rss 2.0 | Wikini 0.5.0 | Accès Intranet | Réalisation Outils-Réseaux